Historique du Chartreux, le chat bleu !

historique du ChartreuxDès le 16ème Siècle, il est fait mention de chats bleus vivant en France.
Les premiers documents que nous ayons sur ce sujet se trouvent dans un poème (1558) de Du Bellay mais ce n’est qu’au début du 18ème Siècle qu’apparaît leur nom actuel appliqué aux chats de cette couleur. En 1723, Savarry des Bruslon fait mention pour la première fois du nom de « Chat des Chartreux » dans le Dictionnaire Universel d’Histoire Naturelle et des Arts et Métiers ». Il y est indiqué ce qui suit : « Chartreux – le vulgaire : nommé ainsi une sorte de chat qui a le poil tirant sur le bleu. C’est une fourrure dont les pelletiers font négoce ».
En 1753, « La Grande Encyclopédie» comporte à l’article « Chartreux », la définition suivante : Sorte de chats dont le poil est d’un gris cendré tirant sur le bleu. C’est une des peaux dont les pelletiers font négoce et qu’ils emploient dans les fourrures ». Enfin, « Le Dictionnaire Raisonné et Universel Des Animaux » paru en 1759 nous indique : « On nomme ainsi à Paris, ceux qui sont entièrement de couleur cendrée ».
En 1756, le grand naturaliste BUFFON, décrit ce chat comme une race de chat différente du chat Européen et du chat Angora. L’ouvrage de BUFFON comprend des planches figurant LE CHAT DES CHARTREUX. La planche qui lui est consacrée, comparée avec celles figurant les autres races, montre un animal un peu plus court que le chat domestique avec une tête à nez droit et sans stop, avec un poil un peu plus long que celui du chat domestique et à caractère laineux ; la queue est portée droite et pointue du bout.

Après Buffon, on trouve de très nombreuses descriptions de ce chat dans tous les ouvrages traitant de Sciences Naturelles.
L’animal continuait à vivre en France et à être utilisé pour la pelleterie, le Dr Beauregard dans son livre « Nos Bêtes » (1896), écrit : « Après sa mort, son pelage est utilisé de diverses manières… celle du Chat des Chartreux est vendue comme « Petit Gris», rasé à mi-poils et teinte, elle est donnée comme fourrure de loutre ».

Heureusement, au début du 20ème Siècle, on allait commencer à s’intéresser à ce chat pour des motifs moins utilitaires et son élevage comme animal de compagnie allait commencer.

Print Friendly, PDF & Email